Ouzbekistan Circuit panoramique

Ouzbekistan panoramique en 15 jours/13 nuits 

Khiva – Boukhara – Guijdouvan – Village de Mitan – Samarkand – Shakhrisabz Tashkent – Kokand – Ferghana – Marguilan – Richtan – Ferghana

 

 

 

à partir de
1600 € TTC
Carnet de route Hébergement & Tarifs Infos générales Devis

Ouzbekistan  panoramique en 15 jours/13 nuits 

 

Le programme est sur base des vols réguliers Uzbekistan Airways, mais il peut être adapté aux vols des autres compagnies aériennes comme Turkish Airlines, Czech Airlines, Baltic Air, Aeroflot.

 

 circuitUzbek

 Monument-Taschkent

 Kokand

 

 

 

  

 

 

 

 

JOUR 01 : Paris – Ourghentch

 

Envol à destinations d’Ourghentch sur vols réguliers Uzbekistan Airways. Nuit à bord.

JOUR 02 : Ourghentch – Khiva (30 km / visites à pied)

En matinée arrivée à l’aéroport d’Ourghentch, accueil par le guide local, court trajet jusqu’à Khiva, transfert et accommodation à l’hôtel. Temps de repos pour se rafraîchir et prendre le petit déjeuner. Découverte de la ville intra-muros de Khiva, ou Itchan-Kala, un véritable trésor de l’architecture orientale qui semble sortie des contes des « Mille et Une Nuits » : la madrasa Mouhammad Amin Khan et le minaret Kalta, la forteresse Koukhna Ark qui regroupe la mosquée Juma, la Salle du Trône et la Chancellerie, puis excursion dans la madrasa Mohammed Rakhim du khan poète, connu sous le pseudonyme de Ferouz. Déjeuner dans une ancienne madrasa de la ville intra-muros. L’après-midi poursuite des visites de Khiva avec le Tach Khaouli, ou le « Palais de Pièrre » et son Harem, la madrasa et le caravan-sérail Allakouli Khan, la mosquée du Vendredi avec ses 218 colonnes en bois sculpté. Dîner typique en plein air avec vue nocturne et spectaculaire sur Itchan-Kala. Logement à l’hôtel.

JOUR 03 :  Khiva – Ourghentch – Boukhara (visites + 30 km/vol)

Petit déjeuner. Continuation de l’excursion de Khiva avec la madrasa Islam Khodja et son plus haut minaret de la ville, le mausolée Pakhlavon Makhmoud, le monument architectural le plus remarquable et le mausolée Sayyid Alaouddin, l’un des plus anciens monuments de Khiva. Excursion dans un atelier de sculpture sur bois pour découvrir de fameux articles traditionnels : meubles, colonnes, porte-livres, cannes, etc. Déjeuner traditionnel dans un restaurant local. L’après-midi temps libre pour se baigner une dernière fois dans l’ambiance de Khiva, ville-musée à ciel ouvert. Dîner à l’hôtel, ensuite cours trajet pour Ourghentch, transfert à l’aéroport et envol pour Boukhara (HY 1058, dép.: 21h00, arr.: 22h00). Arrivée à l’aéroport de Boukhara, puis transfert et accommodation à l’hôtel. Logement à l’hôtel.

JOUR 04 : Boukhara (visites à pied)

Petit déjeuner. Découverte de la vieille-ville de Boukhara, la plus secrète des cités caravanières avec ses ruelles étroites et ses monuments qui envahira les cœurs des visiteurs.

Journée complète consacrée à la visite de la vieille ville de Boukhara : l’ensemble Po-i-Kalyan qui regroupe la madrasa Mir-i-Arab, la mosquée et le minaret Kalon du XIe s., les coupoles des changeurs et des chapelliers, la madrasa Ouloug Beg et Abdoulaziz Khan, excursion dans le Tok-i-Zargaron ou les coupoles des bijoutiers. Ensuite visite d’un l’artisan forgeron de la ville, puis poursuite des excursions avec le Tim Abdhoulla Khan, où le marché couvert, où on trouve de belles soiries ikatées, tissées à la main et la mosquée Magok-i-Attari, l’ancien temple zoroastrien. Déjeuner en cours de visites dans restaurant traditionnel.

L’après-midi excursion dans la place Liabi-Khaouz qui comprend la madrasa Kukeldash, le khanagha et le caravan-sérail Nodir-Devon Begui. Promenade dans un ancien quartier juif et visite de la synagogue. Continuation des visites avec le mausolée des Samanides, un des plus anciens monuments de l’architecture des IXe-Xe ss. en Asie centrale, le mausolée Tchachma Ayyub, ou la « Source de Job ».

Visite de la mosquée Bolo-Khaouz avec ses vingt pilliers, la citadelle Ark, l’ancienne résidence des émirs de Boukhara.

Dîner typique et logement à l’hôtel.

JOUR 05 : Boukhara (visites)

Petit déjeuner. En matinée poursuite des visites des monuments à l’extérieur de Boukhara : la madrasa Tchor Minor, cachée dans les ruelles des anciens quartiers de Boukhara, la nécropole Bahaouddin Nakchbandi, le site le plus sacré de la ville, le palais d’été du dernier émir de Boukhara, ou le Sitora-i-Mohi Khossa. Excursion dans la nécropole de Tchor-Bakr avec des tombeaux des descendants du Prophète Muhammad. Excursion dans la maison-musée de Faïzoulla Khodjaev, un riche marchand du XIXe s., et puis dégustation de thé avec présentation de costumes traditionnels ouzbeks. Déjeuner en cours de visites dans la maison de Faïzoulla Khodjaev. L’après-midi excursions dans un ancien caravan-sérail de de Boukhara pour admirer de magnifiques photographies d’un photographe doué et professionnel Shavkat BOLTAEV. Son travail concerne Boukhara à 90 % mais on trouve également de nombreuses photographies du Surkhandarya (le sud de l’Ouzbékistan). Visites dans l’atelier-musée d’un célèbre créateur de marionettes Iskandar KHAKIMOV et puis d’un artisan miniaturiste boukhariote Davron TOCHEV. Temps libre pour se baigner une dernière fois dans le charme de Boukhara la Sainte. Dîner traditionnel dans le cadre de la madrasa Modari Khan avec accompagnement de musique classique avec violoncelle et violon.

NOTE : Cette initiation est possible à partir d’un groupe de 10 personnes minimum.

Logement à l’hôtel.

JOUR 06 : Boukhara – Guijdouvan – Village de Mitan (250 km ~ 4h de route)

Petit déjeuner. Départ en direction du village de Mitan, situé à 60 km au nord-ouest de Samarkand, pour passer des moments uniques et “Vivre Avec” en Ouzbékistan. Sur le chemin arrête à Guijdouvan pour visiter l’atelier du maître céramiste Abdullo NURULLAEV. Excursion dans le Musée de la Céramique et l’atelier de poterie, puis découverte de la broderie traditionnelle en fil de soie pratiquée par les femmes de la famille. Vous pourrez vous initier à l’art de la céramique et du modèlage pour mettre votre inspiration en pratique, les femmes de la famille vous apprendront la broderie traditionnelle ouzbèque en fil de soie. Déjeuner traditionnel chez le céramiste avec une cuisine maison et régionale. L’après-midi continuation de route, en cours de route nouvel arrêt pour la visite des vestiges de l'ancien caravansérail Rabat-i-Malik et du réservoir d’eau Sardoba. Arrivée dans le village de Mitan en fin d’après-midi. Première connaissance du village et de la famille d’accueil, agrémentée de cérémonie du thé et des tisanes locales, installation chez l’habitant. Étrangement proche et si peu visité, d’une authenticité devenue rare en Europe, le village de Mitan vous ouvre la voie de rencontres authentiques avec une population aux sourires et à l’accueil inoubliable ! Mitan est un petit village situé dans le vaste et splendide district de Samarcande, à 60 km au nord-ouest de la célèbre oasis. Peu d’étrangers connaissent ce village, éloigné des grands axes touristiques. La région, au cœur des grandes steppes, est également une terre de contrastes qui cachent des sentiers secrets traversant de magnifiques villages aux maisons en pisé, où la vie semble s’être arrêté il y a quelques siècles. A Mitan il n’y a qu’un seul chemin de terre qui traverse le village et qui n’est parcouru que par des aksakals ou des anciens, chevauchant leur âne. Les villageois sont majoritairement des agriculteurs (culture du coton, horticulture, cultures maraîchères) et des éleveurs (bétail, vers à soie, abeilles). Le cadre est enchanteur, et le contact et l’échange avec la population locale se fait facilement. L’accueil toujours agréable et ouvert permet à partager avec un plaisir perseptible tous les secrets du village ouzbek et ses habitants.Promenade dans le village avec des visites et des rencontres des familles ouzbèques. Retour chez l’habitant pour vous vous initiez à la préparation des bitchaks, les petits chaussons à pate fine farcis au potiron et cuits dans le « tandyr », four d’argile ou au tissage des tapis Kilims sur un métier à tisser en bois traditionnel. Dîner convivial et traditionnel et puis hébergement chez l'habitant.

JOUR 07 : Village de Mitan

Petit déjeuner (pain ouzbek, beurre, confiture, fruits secs, yaourt local, fruits, thé, café, etc) puis départ pour les courses au marché local, où vous découvrirez des vendeurs de “non”, ou le pain ouzbek, d'épices, de différents fruits, de légumes, etc. Puis découverte des piliers de l’économie rurale dans la région, la culture du coton, « l’Or Blanc de l’Ouzbékistan » ou la sériciculture (selon la saison), avec la cueillète du coton ou des tiges de mûriers dans un champs voisin avec les villageois. Déjeuner dans une famille ouzbèque, des moments conviviaux à partager. Retour dans la famille, vous aurez la possibilité de participer aux différentes activités des villageois : traîte des vaches, préparation des galettes traditionnelles, broderie, etc. Vous vous initiez également à préparation du riz pilaf, le fameux plat traditionnel ouzbek à la base de riz, viande, carotte, pois… En soirée quelques moments conviviaux autour d’un délicieux repas, le riz pilaf, ou le plov, servi dans la cour du jardin. La fin de votre soirée sera animée par les chants et les danses traditionnels folkloriques, improvisés par les « doïratchas », des musiciennes rurales. Hébergement chez l’habitant.

JOUR 08 : Village de Mitan – Samarkand (60 km/visites)

Petit déjeuner. Départ en direction de Samarkand, transfert et accommodation à l’hôtel. Temps libre pour se rafraîchir et se reposer. Première découverte de Samarcande, la perle de l’Orient, qui évoque un nom magique, une invitation à l’Asie telle qu’on en rêve : la fameuse place Reghistan entouré de trois madrasas, la madrasa Ouloug Beg (XVe s.), celle de Sher-Dor (XVIIe s.) et de Tillia Kori avec sa mosquée d’or (XVIIe s.). Excursion dans le mausolée Gour-i-Emir, doté d’un superbe dôme nervuré et décoré de papier-maché à l'intérieur. Déjeuner dans un restaurant de Samarkand près de la place Reguistan. L’après-midi visite des vestiges de l’observatoire Ouloug Beg, premier observatoire en Orient où un enorme sextant permettait contempler des astres et des étoiles et le Musée Afrosiab dont le pièce maîtresse est une fresque du VIIe s., l’une des rares de la période préislamique de la région. Puis excursion dans l’atelier de fabrication de papier de soie, possibilité d’initiation à la production du papier de mûrier. Dîner typique et logement à l’hôtel.

JOUR 09 : Samarkand (visites)

Petit déjeuner. En matinée visite dans la nécropole Shakh-i-Zinda, une vraie perle de l’architecture de Samarcande XIVe-XVes, ensemble unique, où on trouve tous les procédés artistiques de décoration des édifices islamiques. Excursion dans la mosquée Bibi Khanoum, la plus grande de son temps dans toute l’Asie centrale. Flânerie dans le pittoresque bazar Siab, l’endroit le plus animé et le plus coloré. Déjeuner en cours de visites dans un restaurant de Samarkand. L’après-midi excursion dans la fabrique des tapis de soie, qui donne la chance d’observer toutes les étapes de la fabrication des tapis : du décoconage et de la teinture des fils de soie (toujours à partir de matières d’origine végétale) jusqu’au tissage à la main. Puis temps libre pour faire les derniers courses à Samarkand. Dîner dans une ancienne demeure ouzbèque pour découvrir une cuisine maison traditionnelle et différentes recettes locales et logement à l’hôtel.

JOUR 10 : Samarkand – Shakhrisabz – Samarkand (280 km aller-retour)

Petit déjeuner. Départ vers Shakhrisabz, la ville natale de Tamerlan situé à 140 km au sud de Samarkand. Visite de Shakhrisabz, l’un des foyers culturels les plus importants d’Orient aux XIVe-XVe siècles, avec les ruines majestueuses de l’ancien palais Ak-Saraï, puis excursion dans l’ensemble architectural Doru-s-Tilovat et sa mosquée Kok Goumbaz, bâtie par Ouloug Beg, le prince-astronome. Poursuite des visites avec le complexe Doru-s-Siadat et le mausolée de Djekhanguir, le fils aîné et favorit de Tamerlan. Déjeuner en cours de visites dans une maison d’hôtes à Shakhrisabz. Retour à Samarkand. En soirée visite dans l’atelier de teinture des soieries d’une créatrice de Samarkand et puis le spectacle « Les Chants des Soieries », puis dîner dans le restaurant « Samarkand » réputé pour ses shashliks, ou brochettes de viandes grillées sur des braises. Logement à l’hotel.

JOUR 11 : Samarkand – Tashkent (300km ~ 5h de route / visites)

Petit déjeuner.

En matinée départ en direction de Tashkent en passant par la « Steppe de la Faim », en grande partie irriguée par le fleuve du Syr-Daria, et où l’on cultive le coton, « l’Or Blanc de l’Ouzbékistan ».

Transfert et accommodation à l’hotel. Déjeuner en cours de route dans un restaurant de Tashkent. Première découverte de la capitale ouzbèque avec visite en métro en passant par les plus belles stations comme Mustaqilliq, Pakhtacor, Alisher Navoy et Cosmonavtii. Promenade dans la Place de l’Indépendance, le parc Amir Timour et la Place Alisher Navoï.

Dîner typique et logement à l’hôtel.

JOUR 12 : Tashkent – Kokand – Rishtan – Ferghana (420 km ~ 5h de route)

Petit déjeuner.

Départ matinal à destination de la vallée de Ferghana par les montagnes et le col de Kamtchik (2 268m) situé dans la chaîne des Monts Tchatkal. Le passage du col étant interdit aux véhicules de plus de 6 places, vous serez répartis dans des voitures de 3 personnes. Sur la route arrêt à Kokand pour visiter le palais du dernier Khan Khoudoyar (XIXe s.) et sa façade à tourelles et la mosquée Jami, ou la mosquée du Vendredi avec ses 98 piliers de bois sculpté qui soutiennent un plafond aux boiseries peintes de motifs traditionnels de la vallée.

Déjeuner en cours de visites dans une tchaykhana locale de Kokand. Poursuite de route, arrivée à Ferghana, puis transfert et accommodation à l’hôtel. Agréable balade dans des quartiers coloniaux russes avec ses parcs, ses avenues bordées d’arbres et ses bâtiments tsaristes aux tons pastel.

Dîner typique et logement à l’hôtel.

JOUR 13 : Ferghana – Marguilan – Richtan – Ferghana (70 km au total)

Petit déjeuner.

En matinée visite de la fabrique «Yodgorlik» située à 10 km de Marguilan pour suivre tout le processus de fabrication des soieries, depuis le tri des cocons jusqu’au tissage final, en passant par le dessin des ikats et la teinture. Poursuite de route pour Richtan, grand centre de poterie de l’Ouzbékistan. Les céramiques traditionnelles de Richtan de couleurs cobalte et de tusquoise sont toujours très connues dans la région. Visite de l’atelier de céramique du maître Rustam Usmanov, ses céramiques ont la réputation d’être les plus belles céramiques de couleurs bleues, vertes et turquoises du pays.

Déjeuner chez le maître céramiste, avec la spécialité traditionnelle les « mantis », de gros raviolis cuits à la vapeur. Ils sont fourrés à la viande de bœuf et aux oignons, ou encore au potiron.

Retour à Ferghana. Dîner typique et logement à l’hôtel.

JOUR 14 : Ferghana – Tashkent (420 km ~ 5h de route / visites)

Petit déjeuner.

Route pour Tashkent via le même col.

Déjeuner en cours de route dans la tchaïkhana traditionnelle d’Angren. Poursuite de route, arrivée en début d’après-midi à Tashkent. Visites de Tashkent avec le Musée des Arts Appliqués, l’ancien palais du diplomate russe Alexandre Polovtsev et puis le Musée de l’Histoire des Peuples d’Ouzbékistan (histoire ancienne, médiévale et contemporaine).

Visite de la madrasa Abdoul Kassim qui abrite des ateliers d’artisanat traditionnel (sculpture sur bois, miniature laqué, céramique, etc).

Dîner d’adieu dans un restaurant de Tashkent et puis logement à l’hôtel.

JOUR 15 : Tashkent – Paris (visites / vol)

Petit déjeuner.

Visite de Tashkent avec l’ensemble architectural Khazrat-i-Imam (reconstruit en 2007) qui comprend le mausolée Abu-Bakr-al-Kaffal Shanshi, la madrasa Barak Khan, la mosquée du Vendredi et la madrasa Moyie Mubarek son ancien Coran du VIIe s.. Visite du quartier Eski Juva, puis flânerie dans le plus grand marché de l’Ouzbékistan, le bazar Tchorsou. Excursion dans la madrasa Kukeldash (reconstruit en 2007) qui désormais réhabilité à ses fonctions religieuses pour former et abriter les étudiants.

Déjeuner en début d’après-midi dans un restaurant de la ville.

Transfert à l’aéroport de Tashkent (2h d’avance), envol pour Paris sur vol direct Uzbekistan Airways.

   
INFORMATIONS PRATIQUES

 

       Le climat

 

Le climat est continental avec de forts contrastes: l’été est long et sec avec des températures variant entre 26 et 40 degrés, l’hiver est humide et froid, et les températures peuvent descendre de – 8 à -30 degrés!

Les meilleures périodes pour voyager s’étendent d’avril à juin, lorsque le désert se couvre de petites fleurs, et de septembre à octobre, quand la forêt s’habille de couleurs automnales. Pendant les mois de juillet et août, la chaleur est torride, cependant compensée par une faible humidité, des soirées relativement fraîches et des étals regorgeant de fruits frais. De surcroît, la faible fréquentation touristique rend la découverte du pays plus agréable.

    Les visas et formalités

Les citoyens suisses et ceux de l’Union Européenne ont  besoin d’un visa pour se rendre en Ouzbékistan ainsi que d’une lettre d’invitation officielle. 

Par ailleurs, un passeport valable 6 mois au-delà de la date de retour est nécessaire.

A votre arrivée à l’aéroport, vous devrez remplir un formulaire en deux exemplaires détaillant l’argent (cash et travellers chèques) que vous introduisez dans le pays. Vous devez conserver ce document tamponné car, à votre sortie du pays, vous devrez remplir un autre formulaire, qui, comparé au premier, permettra de conclure que vous sortez avec moins d’argent qu’à l’arrivée!

Conservez tous les reçus et factures d’objets achetés – voir rubrique achat – ainsi que les récépissés des hôtels. Ces derniers peuvent être vérifiés à la sortie du pays.

Vous avez la responsabilité de vérifier que vous êtes en règle avec la législation du pays et de pouvoir présenter vos documents à tout moment du voyage.

     Questions d’argent

L’unité monétaire est le soum. Le cours du soum est fixé par la Banque Nationale d’Ouzbékistan et dépend de celui du dollar US. Attention : retirer de l’argent à la banque demande du temps. Vous changerez de préférence dans les guichets de change des hôtels de luxe : c’est plus pratique, le taux de change est le même qu’à la banque et les horaires d’ouverture sont plus confortables.

Les dollars émis après 1990 et les euros sont acceptés partout. Il est préférable d’emporter de petites coupures. Les billets doivent être propres et en bon état.

Les cartes de crédit sont de plus en plus acceptées et vous permettent, en cas de nécessité, de retirer de l’argent.

Les guichets de la Banque Nationale d’Ouzbékistan vous donneront des dollars sur présentation de votre carte (la Visa est très répandue), toujours en vous prenant une petite commission. Ces opérations peuvent également être effectuées auprès des guichets de change des hôtels.

En voyageant hors des sentiers battus, il est préférable d’avoir des soums en cash, en tenant compte que les prix sont très bas par rapport aux normes occidentales.

Coût de la vie :

Quelques idées de prix :

Dans un restaurant, une bouteille de coca-cola : 5 – 6 euros.

Une bière dans un café ou un restaurant : 3 – 4  euros.

Un litre d’eau en bouteille dans un café ou un restaurant : 1 euro.

Le pain acheté au marché : 1 euro.

Un demi-litre de vin local, au restaurant : entre 8 et 10 euros.

Une bouteille de 75 cl de vodka : entre 10 et 12 euros.

Pourboires et marchandage

Le pourboire commence à faire son apparition : le serveur au restaurant, le porteur de vos bagages s’y attendent, mais c’est le client qui décide ! En fait, tous ces services, dans l’hôtellerie et la restauration, sont rémunérés par notre prestataire.

A la fin d’un circuit, par contre, il est d’usage de laisser un pourboire au chauffeur et au guide. Au(x) chauffeur(s) : de 1 à 2 dollars US par passager et par jour ; au guide: de 2 à 3 dollars US par personne et par jour. Le marchandage se pratique de façon courante. Avant d’acheter, demandez conseil à votre guide sur la fabrication et le prix des objets que vous voulez acquérir (notamment pour les tapis, textiles et poteries). Ne baissez pas le prix d’un objet au-dessous de sa valeur réelle.

 Décalage horaire

Le décalage horaire est de TU+4

Le décalage horaire sera donc de 3 heures en été et de 4 heures en hiver (quand il est midi en Suisse, il est 15 heures en Ouzbékistan en été, et 16 heures en hiver).

 Les horaires d’ouverture

Généralement, les magasins sont ouverts de 09h00 à 18h00 ou 19h00. Les magasins appartenant à des privés sont ouverts tous les jours avec des horaires plus souples. Les marchés d’alimentation dans les grandes villes sont ouverts 24h sur 24h.Les bazar sont ouverts des heures les plus matinales jusqu’a la fin de journée, aux alentours de 19h.

Les banques sont ouvertes au public le matin uniquement. Elles sont fermées le samedi et le dimanche. Toutes les opérations bancaires étant réalisables dans les guichets des grands hôtels, il est préférable de choisir cette option.

 Fêtes et jours fériés

Les fêtes des familles ouzbeks font partie des traditions longtemps condamnées par Moscou mais discrètement tolérées par les autorités locales. Depuis l’indépendance, elles sont joyeusement revendiquées.

Navruz, le jour nouveau, est la fête la plus populaire, officiellement rétablie en 1989. Célébrée le 21 mars, elle est liée au renouveau printanier et dure deux jours où chants et danses sont à l’honneur.

Ni le Ramadan, mois de jeûne des musulmans, ni le Ruza Hayit qui le suit ne sont scrupuleusement observés. De nombreux Ouzbeks pratiquent, un mois après la fin du Ramadan, le Kouban Hayit, la fête du sacrifice. Le Ruza Hayit et le Kouban Hayit sont désormais des jours fériés officiels.

Les autres jours fériés :

1er janvier : Nouvel An

8 mars : Journée internationale de la femme

9 mai : Fête de la Victoire, en l’honneur des vétérans et des martyrs de la Seconde Guerre Mondiale

1er septembre : Journée des Enseignants

8 décembre : Fête de la constitution, en commémoration de la première Constitution de l’Ouzbékistan indépendant (1992)

Poids et mesures

Pas de problème, le système métrique étant en vigueur.

Le courant électrique

L’Ouzbékistan utilise du 220 volts avec des fiches rondes bipolaires. Pour plus de facilité, l’écartement des trous n’étant pas toujours le même qu’en Suisse, emportez un adaptateur universel.

Les télécommunications

Pour téléphoner en Europe depuis l’Ouzbékistan, l’indicatif international est le 810, suivi du code du pays, de celui de la région ou de la ville. Pour la Suisse, Nyon par exemple, vous devez donc composer 810 41 22 suivi de votre numéro.

L’indicatif international pour l‘Ouzbékistan depuis l’Europe est le 998, suivi du code de la ville puis du numéro que vous voulez joindre.

Le service de téléphone le plus pratique est offert par les grands hôtels, mais se paye en dollars et est très coûteux (4 à 5 dollars la minute). La plupart des bureaux de poste proposent un service lent mais à un tarif plus avantageux.

Les cabines téléphoniques encore en état de marche se comptent sur les doigts de la main, et n’acceptent que des jetons vendus dans les kiosques ou les offices postaux. 

Les cybercafés ont fait leur apparition et se multiplient. Il est possible de communiquer aisément par e-mail, bien que les connections soient lentes.

Vous pouvez également emporter votre téléphone portable. Le standard de téléphonie mobile est le GSM, le même qu’en Europe. La couverture est acceptable dans les localités. Vous pouvez consulter les tarifs et la carte de couverture sur le site internet de votre fournisseur d’accès.

Les photos

Il est conseillé d’emporter tout ce dont vous pensez avoir besoin. On trouve un choix limité sur place, dans certains hôtels et grands magasins. Pour ne pas manquer de films, prenez le nombre de films que vous avez prévu d’emporter et multipliez-le par deux !

La luminosité intense du soleil en Asie Centrale permet d’utiliser des films plus lents (25-64 asa) et d’obtenir une grande profondeur de champ, mais attention à la surexposition.

La politesse invite à demander aux gens la permission de les photographier, et cela même si vos clichés s’en trouvent plus figés.

Photographier les postes frontières, les installations militaires ou les ponts est interdit.

Les achats

Prévoyez de la place dans vos bagages car vous allez sans doute ramener quelques souvenirs choisis dans l’abondante production ouzbek. Les domaines de la céramique, des textiles (tapis, soie, broderie, notamment les suzeraines en tentures murales), du travail sur bois (portes, boîtes, berceaux d’enfants…), ainsi que du métal (couteaux, plats en métal ciselé, bijoux en argent) sont très prospères. Lors de vos achats, soyez vigilants quant aux objets que vous choisissez. Le personnel douanier surveille de très près l’exportation d’antiquités. Officiellement, il s’agit de tout objet de plus de 50 ans ou d’une grande valeur culturelle.

Les douaniers peuvent se montrer très suspicieux face à des tapis et broderies visiblement neufs. Conservez toutes les factures et reçus. Dans certaines villes, il est possible d’obtenir un formulaire d’expertise qui vous aidera à exporter vos souvenirs.

 La santé

Aucun vaccin n’est obligatoire pour se rendre en Ouzbékistan. Avant votre départ, nous vous recommandons néanmoins de consulter votre médecin et de vérifier si vous êtes à jour avec toutes les vaccinations obligatoires, telles tétanos, diphtérie, polio… Le risque de paludisme est nul en Ouzbekistan.

Ne minimisez pas le risque de coups de soleil et d’insolation. Portez chapeau et lunettes et mettez de la crème solaire.

L’hébergement

Pendant votre voyage, vous séjournerez dans des hôtels privés assimilables à des hôtels 3*, propres, de petite capacité, mais souvent avec le charme oriental. Dans certaines villes, il est possible de trouver des hôtels internationaux haut de gamme.  D’une manière générale,  nous privilégions les petits établissements locaux, bien situés et convenables, quand cela est possible.

La cuisine et les boissons

Le plat national est le plov (sorte de risotto). La légende veut que le mérite en revienne à Alexandre le Grand qui aurait demandé à ses cuisiniers d’inventer un plat de campagne léger mais consistant. Seule cette dernière condition a été remplie. Le plov existe en plus de 100 variétés.

Les chachliks sont l’autre grande spécialité du pays: des brochettes de mouton et de bœuf grillées au charbon de bois.

La cuisine est riche, très variée, généreuse en corps gras mais moins que veulent bien l’écrire les guides de voyage: quantité de légumes en salade ou cuits, de soupes froides ou chaudes, de ragoûts en tout genre, de pois chiches, d’oignons, de viande.

Le pain décoré et coloré fait partie des habitudes alimentaires du pays. Il en existe une grande variété. Les fruits frais se trouvent, pendant la saison, en quantité: melons, pastèques, raisins, pêches, abricots, prunes, pommes…

La crème glacée fait partie des gourmandises répandues et les graines de tournesol, semetchka, sont dans toutes les bouches.

L’eau du robinet n’est pas potable. Nous vous conseillons de vous contenter des boissons industrielles, du thé (kok tchaï, thé vert) ou du café.

Le nouvel élan de l’islam n’a pas fait disparaître l’alcool, toujours consommé librement et en public. On le trouve dans des magasins privés ou étatiques. L’héritage russe le plus persistant reste la vodka. Lorsqu’une bouteille est ouverte il est d’usage de la vider, comme cela se faisait à la cour de Tamerlan.

L’histoire vinicole de l’Ouzbékistan est très ancienne: le raisin de Samarkand produisait, selon une légende, le meilleur vin au monde, réputation aujourd’hui accordée à Chakhrisabz au niveau national. Sont surtout servis des vins liquoreux, pour les rouges assimilables au porto, et pour les blancs au muscat.

La bière (piva) de Russie, du Kazakhstan et d’Ouzbékistan, consommée dans cet ordre de préférence, se vend couramment dans la rue, en bouteille et de plus en plus à la pression.

Les vêtements

Pour les voyages en saison chaude, de mai à octobre, les vêtements en coton de couleur claire sont les mieux adaptés.

Les pantalons, les jupes longues et les chemises à manches longues préservent des coups de soleil tout en respectant les sensibilités musulmanes. La peau doit être couverte dans les lieux saints et l’habillement doit rester pudique. Le chapeau est un élément indispensable à votre garde robe. Emportez des chaussures confortables, fermées en raison de la poussière, mais sans lacets pour faciliter le déchaussage nécessaire dans certains lieux. Une veste (polaire) est nécessaire pour les randonneurs et pour supporter la climatisation de certains lieux.

Pour la saison froide, de novembre à avril, emportez des bottes chaudes, des lainages ainsi qu’une veste doublée.

Les routes

La route est une bonne façon de découvrir le pays. Elles sont en grande partie en bon état pour le pays, et il y a peu de circulation sur les grands axes. La conduite se fait à droite.

Votre bagage à main

Pour le voyage international, prenez dans votre bagage de cabine un minimum d’effets de rechange, toutes vos valeurs, vos médicaments indispensables et votre appareil de photos : il n’est malheureusement pas rare que les valises se perdent pendant le voyage aérien et que vous ne les récupériez qu’après quelques jours de voyage.Poids et dimensions bagages en soute : 1 bagage de 20 kgs/pers d’une dimension Maximale de 158 cm.

Poids et dimensions bagage en cabine : 1 bagage  n’excédant pas 5 kg (50 X 35 X 25 cms).

Déclaration de douane

Dès votre arrivée à l’aéroport international de l’Ouzbekistan (ou à la frontière terrestre) il vous faut remplir au point de contrôle la déclaration de douane en deux exemplaires.

Soyez sûrs que vous avez indiqué précisement toutes les espèces, et la somme exacte des  devises étrangères que vous disposez; indiquez également tous les objets précieux que vous emportez dans un pays, y compris les joyaux, la technique coûteuse (appareil de photo, les différents gadgets etc ).

Un de deux exemplaires de la déclaration de douane restera chez le représentant de la douane, et l’autre (signé et tamponné) – chez vous. Gardez-le jusqu’à votre départ du pays car il contient l’information sur la quantité des objets précieux et des devises étrangères que vous disposiez à votre arrivée. 

Vous pouvez remplir la déclaration de douane chez soi, en-lingne (dans ce cas-là il faut appliquer le message) ou au point de contrôle.

Si vous souhaitez de la remplir chez soi il vous faut l’imprimer au format A5 sur les deux côtés du papier (comme c’est motré dans une image juste à côté).

Voilà, c’est tout, vous l’avez prsque fait !

 

Bibliographie

 

  

Guides

 Ouzbékistan, guide Olizane 2013

Lectures & beaux livres

 La route de Samarcande au temps de Tamerlan,
     Lucien Kehren, Ed. Imprimerie Nationale.

 Samarcande, Pierre Chuvin et Gérard Degeorge,
     Ed. Flammarion.

 L’or bleu de Samarcande, Frédérique
     Beaupertuis-Bressand.

 Boukhara l’interdite, de Thierry  Zarcone,
    Ed. Autrement 1997.

 Samarcande,  Amine Maalouf

    Ed. Le livre de Poche, Paris.

 Oasis interdites, Ella Maillard, Ed. Payot, Paris.

 Contes de la Mer Caspienne, le secret de
    Silaïma-sans-nez, traduit par Anne-Marie Passaret,
    Ed. Neuf de l’Ecole des loisirs.

 Sur les routes de l’Orient, Ella Maillart,
     Photographies, Ed. Acte sud

 

 

Soyez bienvenus en Ouzbékistan !

 


Devis personnalisé pour votre voyage



Vos coordonnées
Nom *
Prenom *
Adresse *
CP/Ville
Tel *
Email *

Nombre de voyageurs
Adultes : Moins 12ans : Moins 2ans :

Durée du séjour
Date impératives :      OU      + ou – 3 jours :

Votre séjour
* Vols internationaux : Oui Non
* Vols internes : Oui Non
Indiquez le Circuit que vous voulez faire :
   

Catégorie d'hôtel
* Catégorie d'hôtel souhaitée :
* Acceptez-vous de louer une voiture sur place si nécessaire :

Votre budget
* Votre budget par personne adulte :

Et pour finir...
Indiquez ici d'éventuelles précisions ou demandes supplémentaires :
Comment avez-vous connu Autre Voyage ?
Souhaitez-vous recevoir des informations régulières par mail sur nos offres ?
Oui Non

Les informations que vous venez d'indiquer sont destinées à l'usage exclusif de l'agence Autre Voyage. Elles ne seront donc en aucun cas transmises à des tiers. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978). Pour toute demande, veuillez vous adresser à : autrevoyage@autrevoyage.com.

Restez informé

Recevez régulièrement nos offres de voyages et de départs garantis.

Vous pouvez aussi nous suivre sur :


Contactez -nous

Autre Voyage, 3 rue des Lavandières Sainte Opportune 75001 Paris.
Tél : 01 42 36 23 29.
Fax : 01 42 36 25 13.
Licences APS 075 01 073